5 conseils sur-mesure pour les marques de mode sur Facebook

 dans Digital

Bénis soient les réseaux sociaux et le web de la conversation. Grâce à eux, fini le monopole des boutiques monomarques ou des corners de grands magasins pour entrer en contact avec une marque. Mais construire cette relation n’est pas toujours simple (vous vous souvenez du cas Patrizia Pepe ?) et, même si les bonnes pratiques commencent à être définies, nous rappelons quelques guidelines faciles à mettre en oeuvre, notamment pour des marques de mode.


#1. Exclusivité

L’idée de “pousser du contenu” ne justifie pas à elle seule un investissement sur les réseaux sociaux. Alors, plus encore que des “contenus” exclusifs, c’est une “relation” exclusive qu’il faudrait pouvoir offrir.

Gucci connect, une application développée par la marque de luxe italienne, permet aux fans d’assister sur Facebook à la présentation au salon de Milan de la collection automne-hiver, de partager les photos et les vidéos de l’événement et surtout de tchatter avec les autres participants. Même si le principe n’est pas nouveau (CNN et le discours interactif de Barack Obama), il n’y a aucun doute sur la valeur ajoutée offerte à la communauté Gucci.



#2. Dialogue et authenticité

Créer ou soutenir le dialogue en s’intéressant sincèrement aux fans et en répondant à leurs interrogations au sujet de votre marque est sûrement le sujet le plus crucial. Même si le ROI est difficile à mesurer, l’impact sur l’image de marque et la valeur “organique” de la participation seront au rendez-vous. Démonstration avec DKNY qui revendique habilement sa ligne éditoriale Facebook en répondant à un fan de la page.



#3. Augmenter le nombre de fans mais pas que

Même si la notoriété de la marque et le profil de sa communauté rendent l’acquisition de fans plus ou moins facile, il y a de nombreux moyens d’augmenter sa fan base. Parmis eux on compte les Premium like ads, les jeux-concours ou l’utilisation judicieuse de l’open-graph (partage et recommandation sur Facebook depuis d’autres sites). Mais les fans ne sont jamais définitivement acquis et vous voyez sûrement déjà dans vos statistiques l’impact direct que peut avoir l’animation sur la participation et la participation sur le recrutement.

Sans oublier que l’essentiel de la relation entre une page et ses fans se fait sur le fil d’actualité et non sur la page elle-même. Difficile alors de publier des contenus qui créeront suffisamment d’interactions pour rester visibles et de résister à la tentation de solliciter ses fans avec excès.


#4. Le cercle vertueux des stratégies multi-supports

Une étude signée L2 Think Thank montre que les marques qui intègrent des supports variés dans leur stratégie de communication sont plus appréciées et suivies que les autres.

Chaque compte étant intimement lié aux autres (1 seul clic par exemple pour liker une vidéo sur Youtube et en informer vos amis sur Facebook), les interactions qui ont lieu sur un support sont susceptibles de nourrir la conversation sur d’autres. Louis Vuitton, devenu un véritable producteur de contenus originaux, intègre largement sa chaîne Youtube dans l’animation de sa page fan.

Ici, Ralph Lauren donne un très bon exemple d’opt-in depuis Facebook pour enrichir sa Base de données :

D’autres marques moins traditionnelles intègrent la mécanique communautaire dans leur service même et profitent mieux encore que les autres du cercle vertueux de la participation : http://www.wildexperience.fr/2011/sites-communautaires-collection-2011/


#5. Relation vs vente

Plusieurs études parmis lesquelles celle du cabinet Exact Target que l’on a déjà évoqué montrent que si les utilisateurs de Facebook deviennent fans d’une page c’est avant tout pour interagir, échanger et revendiquer son attachement à une marque.

Autrement dit pourquoi chercher obstinément à vendre sur Facebook alors que l’on y est avant tout pour créer de l’affinité, de l’empathie, du service et du partage de valeurs ? Est-ce que créer un achat d’opportunité est plus judicieux que de développer une relation sincère avec une communauté de fans authentiques ? Sans aller jusqu’à bannir l’idée de vendre sur Facebook, l’onglet F-commerce devrait quand même rester en bas de la colonne de gauche.

À lire sur le même thème :
http://mashable.com/2011/05/16/fashion-brands-facebook)


//

Xavier Baillet

Xavier Baillet

Entrepreneur. Dirigeant d'entreprises dans les secteurs du design, du marketing et du digital depuis 1999.

J'aime faire avancer les gens, les idées et la société. J'aime les entreprises utiles et les entrepreneurs passionnés.

J'aime faire exister les idées et les projets qui ont un sens pour les gens.

Retrouvez le profil complet de Xavier Baillet
Xavier Baillet

Les derniers articles par Xavier Baillet (tout voir)

Articles récents

Commencez à taper et appuyez sur entrée pour rechercher