Hacker un compte twitter, un métier d’avenir ?

 dans Digital

Après la gestion (anti-sociale?) des médias sociaux de Patrizia Pepe, le récent cas allemand de ZDF illustre bien la situation très souvent rencontrée par les annonceurs confrontés à des faux comptes sociaux.

Mais que se passe t-il chez nos amis allemands ?

En 2009 Marco Bereth et Michael Umlandt, deux jeunes allemands de 25 et 24 ans, ont décidé d’ouvrir le compte Twitter @ZDFonline. Ils voulaient simplement s’exprimer au sujet des programmes de la ZDF (Zweites Deutsches Fernsehen – deuxième chaîne de télé ;)), et faire partager leur enthousiasme pour ce média.

Une démarche désintéressée et sincère semble t-il qui réussie très vite à créer une communauté énorme (30K abonnés mi-2010 pour moins de 40 abonnements), en engageant les internautes et en dialoguant avec transparence.

Jusqu’à ce que la division sportive de ZDF (@zdfsport) découvre la page et leur envoie un tweet en demandant qui se cachait derrière le compte.

Qu’ont répondu Marco et Michael d’après vous ? Rien, ils ont continué à gérer le compte, persuadés que @zdfsport était un autre fake.

Ensuite ils se sont intéressé à la possibilité de créer un autre compte Twitter pour la division ‘Neo’ de la chaîne, dédiée aux jeunes couples et aux classes bourgeoises.

Mais là, kleine problem… Il y a déjà un autre fake account avec ce nom là ! Alors quoi faire ? Euh copier-coller le message de @zdfsport et l’envoyer en MD à @ZDFneo ? Exactement, et pas plus d’une heure après, le pauvre hacker, lui-même hacké, répond en s’excusant et communique l’identifiant et le mot de passe. Là, c’est un peu l’avenue des Champs-Elysées qui s’ouvre aux deux compères.

Le nombre de followers continuant à grimper significativement, les deux acolytes, dans un élan de responsabilité, décident de contacter les dirigeants de ZDF. Au rendez-vous pour les accueillir : le responsable des medias sociaux, le directeur marketing et d’autres autorités internes. Marco et Michael sortent du siège social de ZDF avec deux offres de postes en tant que chargés des comptes Twitter de la chaine.

Bravo donc à ZDF pour avoir fait preuve d’ouverture. Cette réaction, même si elle n’est pas un cas isolé (ex de Coca-cola avec une “Happiness story” pour Dusty et Michael –un autre Michael) et que Facebook et Microsoft trouvent parmi les hackers des profils à engager depuis longtemps, cet épisode reste un vrai événement pour le secteur de l’audiovisuel qui voit les medias sociaux comme une fuite de sa propre audience et un concurrent de plus en plus encombrant. Et bravo aux deux nerds ci-dessous qui ont su créer, gérer et engager une communauté de plus de 45 000 followers, soit vraisemblablement la plus importante communauté de marque en Allemagne.

Sous le portrait candide que l’on a pu reconstituer, Marco et Michael se seraient-ils révélés comme de farouches négociateurs si ZDF ne leur avait rien proposé ou seraient-ils restés d’authentiques évangélistes ? L’enquête est en cours… D’autres exemples de “fake accounts” autour de vous ?


//

Xavier Baillet

Xavier Baillet

Entrepreneur. Dirigeant d'entreprises dans les secteurs du design, du marketing et du digital depuis 1999.

J'aime faire avancer les gens, les idées et la société. J'aime les entreprises utiles et les entrepreneurs passionnés.

J'aime faire exister les idées et les projets qui ont un sens pour les gens.

Retrouvez le profil complet de Xavier Baillet
Xavier Baillet

Les derniers articles par Xavier Baillet (tout voir)

Articles récents

Commencez à taper et appuyez sur entrée pour rechercher