La DPS2 un an après

 In Business

La DPS2, pour “Directive sur les Paiements et Services version 2”, est entrée en vigueur en France le 13 janvier 2018. Un an après, qu’en est-il de cette directive visant à ouvrir la concurrence aux établissements de paiement et autres acteurs commerciaux en matière de services de paiement ?

La DPS2 est une petite révolution pour les banques : ces dernières doivent désormais partager les données de leurs clients avec des acteurs tiers, via les API. Ainsi, les établissements de paiement et autres Amazon, Facebook et consorts peuvent désormais proposer des services de paiement, dans la limite de services précis comme la transmission des fonds et le retrait ou dépôt d’espèces, essentiellement.

La directive vise aussi à renforcer la sécurité des transactions en imposant des normes toujours plus exigeantes, pour lutter contre la cybercriminalité.

La DPS2 a déjà eu quelques effets sur le quotidien des Européens. Ainsi, la pratique du “cash back” est désormais possible en France. Elle permet aux commerçants et supermarchés de proposer à leurs clients de retirer de l’argent, en plus de leurs achats. Alors que les distributeurs tendent à manquer dans certaines zones rurales, cette mini-révolution est donc bienvenue.

Un autre changement concerne l’accès aux comptes bancaires par les acteurs commerciaux. Amazon pourrait ainsi être en mesure de proposer des produits/services en fonction de l’état de vos finances.

Olivier Baillet

Olivier Baillet

Consultant spécialisé dans la stratégie et la finance d'entreprise.
Retrouvez le profil complet d'Olivier Baillet
Olivier Baillet
Recent Posts

Start typing and press Enter to search